Le Programme du PNR Présentation du Président Les Numéro du "Le national Radical" Les flashs infos du PNR Il est rappelé que, à la demande du  lobby juif sioniste, la ‘’Justice’’ a interdit la  vente du N° 16 du ‘’Le National  Radical’’ qui titrait “Les Juifs qui  dominent la France” et a condamné, en  première instance, le président du PNR à  2 mois de prison ferme et à payer la  somme de 7.500 € au titre des  “dommages et intérêts” à la très vertueuse  association des commerçants de  l’antiracisme dénommée LICRA (Ligue  Internationale Contre le Racisme et  l’Antisémitisme).   Prison ferme commuée en 5.000 €  d’amende par la Cour d’appel de  Grenoble.   Ainsi, il était confirmé que la liberté  d’expression était sous l’entier contrôle  des commerçants de l’antiracisme et qu’il  était interdit d’évoquer la moindre vérité  sur le lobby juif sioniste.  Et-il bien nécessaire d’ajouter que  cette atteinte à la liberté de la presse s’est  fait dans l’indifférence totale de  l’ensemble des média nationaux pour qui  les seules libertés qui vaillent sont celles  qui les concernent personnellement !  L’arrêt de la Cour d’appel de Grenoble  avait fait l’objet d’un pourvoi en cassation.  Et, c’est sans grande surprise que  nous venons d’apprendre que le pourvoi  vient d’être rejeté. Rejet qui nous oblige à  saisir la Cour européenne des droits de  l’homme...  Des informations complémentaires  seront communiquées dans la prochaine  mise-à-jour.  PARTI NATIONAL RADICAL 22, chemin de la croix - Grand-Coeur - 73260 Aigueblanche -Tél. 06 02 33 51 20 Nos libertés fondamentales baffouées ! Elections régionales et départementales : un recul démocratique inquiétant ! Alors que précédemment les dates de ces deux élections étaient entièrement dissociées, le pouvoir politique,  dans son souci d'éloigner toujours davantage le peuple des décisions politiques, vient d'amalgamer ces deux élections  "territoriales". Après avoir transformé nos régions à visage humain en mastodontes administratifs, les Conseillers  généraux, devenus Conseillers départementaux, qui étaient renouvelés par moitié tous les trois ans jusqu'en 2015, sont  maintenant élus pour une durée de six ans. Durée qui prohibe toute sanction électorale intermédiaire, faisant ainsi de  nos élus "territoriaux" de véritables petits barons locaux.  Et comme si cela ne suffisait pas, les pseudo représentants du peuple nous ont savamment concocté une  délicieuse recette électorale à la sauce féministe ! Les listes électorales doivent dorénavant être constituées à égalité  d'hommes et de femmes, sois un homme une femme, ou vise et versa, et ainsi de suite jusqu'à atteindre le quantum des  listes en présence. Cette mesure, purement idéologique, est manifestement antidémocratique puisqu'elle prive le libre arbitre des  partis politiques à constituer librement leurs listes électorales. Un parti qui se voudrait, par exemple, entièrement  féministe, se verrait ainsi obligé de constituer des listes comportant autant d'hommes que de femmes ce qui, en bonne  logique, constituerait un assemblage particulièrement ubuesque !  Ces élections, en réalité, sont devenues principalement des luttes de pouvoir politique et n'ont plus grand chose  de commun avec une authentique démocratie locale.  Dans ces conditions, le Parti National Radical, n'étant pas en mesure de présenter des listes, ne donne qu'un mot  d'ordre : votez TSM (Tout Sauf Macron) !  Edité le 15 juin 2021 Quelques bonnes raisons de se méfier de la vaccination anti-covid ! Alors que la production d'un vaccin prend normalement 10-15 ans (exceptionnellement 5 ans au minimum) les  nouveaux vaccins anti-covid ont été élaborés en quelques mois seulement et sont injectés à la population sans aucune  certitude quant à leur innocuité réelle.  Les compagnies pharmaceutiques avouent que les vaccins n’ont pas été suffisamment testés pour connaître…   - les interactions avec les autres médicaments ; - les effets sur les femmes enceintes ou allaitantes ; - les effets sur les personnes atteintes de certaines maladies préalables ;  - les effets sur le système reproductif humain ;  - les effets sur les jeunes de moins de 16-18 ans ;  - le potentiel cancérigène et de dommages génétiques permanents dus au vaccin…  Plusieurs vaccins anti-covid (dont celui de Pfizer-BioNTech et Moderna) utilisent une technologie nouvelle,  dangereuse et non contrôlée : l’ARNm. Le principe est le suivant : on injecte dans le corps du patient un fragment  synthétique du coronavirus, encapsulé dans des nanoparticules lipidiques (LNP) (particules microscopiques incluses  dans une matière grasse. Cette technologie des LNP a été brevetée par Microsoft [Bill Gates], sous le no. de brevet  WO/2020/060606, portant le titre de « Système d’échange caché utilisant les données d’activité corporelle »).  Ces fragments de virus vont se loger à l’intérieur des cellules saines du patient, et reprogramment ces cellules  saines afin qu’elles produisent elles-mêmes des fragments du virus réel, afin de susciter des anticorps en réponse à ces  molécules de virus. Ces nouveaux vaccins vont duper notre ADN pour que nous devenions nous-mêmes une usine à  fabriquer du virus !  Cette technologie, testée par le passé sur les animaux de laboratoire, s’est révélée une catastrophe. Les animaux  vaccinés soumis au virus ont eu à chaque fois une réaction inflammatoire, de sorte que globalement leur santé s’est  aggravée après leur exposition au virus.  Que se passera-t-il avec les humains si les personnes vaccinées avec un vaccin semblable sont ensuite  exposées à un simple rhume, une grippe, un Covid-20 ou quoi que ce soit de semblable ?  Le Docteur Carrie Madej (Spécialiste en médecine interne aux Etats-Unis) avertit : ‟Il est possible que les effets  soient tardifs, nous n’avons pas de recul. Les études ne sont pas réalisées correctement et elles sont menées  hâtivement.”  Le Docteur Alexandra Henrion Caude, généticienne (ancienne directrice de recherche à l'Inserm), nous met en  garde : ‟Un vaccin avec ARN peut interagir avec de nombreuses molécules. (…) Donc, on sait à l’avance qu’on ne  pourra pas maîtriser l’ARN..." .  Danger potentiel pour la fertilité. Les Drs Wolfgang Wodarg et Michael Yeadon expliquent que le nouveau vaccin  contient une substance similaire à celle produite par le corps de la femme lorsqu’elle attend un enfant (la syncitine 1),  substance qui, chez la mère, sert à produire le placenta qui nourrit le bébé.  Il est donc possible que les anticorps de la femme vaccinée (anticorps programmés pour détruire le virus)  confondent la syncytine 1 contenue dans le morceau de virus avec la syncytine 1 produite par le corps de la femme en  vue de la grossesse, empêchant par conséquent la formation du placenta.  Les vaccins anti-covid à ARNm agiraient donc comme un abortif permanent puisque l’absence de placenta ferait  mourir de faim l’embryon humain, mais ne l’empêcherait pas d’être conçu. Par conséquent, vaccination de masse peut  vouloir dire « stérilisation de masse »…‟Le monde (…) se dirige vers les 9 milliards d’habitants. Maintenant, si nous  faisons un excellent travail sur les nouveaux vaccins, les soins de santé et les services de santé reproductive, nous  pourrons réduire ce chiffre de 10 ou 15 % ”, a publiquement déclaré Bill Gates lors d’une conférence en 2010.  Bill Gates est connu pour son idéologie en faveur d’une réduction drastique de la population mondiale. Sa  fondation est d’ailleurs l’un des plus grands pourvoyeurs de fonds des principales compagnies de vaccins, de l’OMS et  autres grandes institutions/éminences grises qui gouvernent notre monde.  Le vaccin AstraZeneca est produit dans des cellules de rein embryonnaire humain génétiquement modifiées. Il  contient des OGM (mesvaccins.net). Il est composé d’un adénovirus vivant et affaibli de singe.  ‟Dans le génome de ce virus, les scientifiques ont injecté la protéine [du coronavirus]. Elle est identifiée comme  étant la clé qui permet au virus de s’introduire dans les cellules humaines” (Dr Arnaud Fontanet de l’Institut Pasteur).  Cette technologie est donc différente de l’ARNm, mais elle touche quand même au contenu de nos cellules par sa  technique OGM.  Ce nouveau vaccin n’a pas été davantage testé que les autres vaccins anti-covid, et les essais cliniques sur les  humains ont démontré un taux anormalement élevé d’effets secondaires.  Le risque que les personnes vaccinées avec ce vaccin soient contagieuses est inconnu. Lors d’expériences  animales en laboratoire, tous les singes vaccinés ont quand même contracté le virus. (Journal Dailymail.c.o.uk / 2020)  Le "Charlotte Lozier Institute" nous apprend, par ailleurs, que les vaccins Pfizer, BioNtech, Moderna et  AstraZeneca utilisent des cellules de fœtus humains avortés dans l'une ou l'autre phase de leur élaboration : "Certains  des produits de haut niveau en cours de développement –par Janssen Research et Johnson & Johnson, ainsi que par  AstraZeneca et l'Université d'Oxford, par exemple–  utilisent des cellules fœtales dans le processus de production. Dans  ces vaccins, il existe une «ligne directe» entre le vaccin et l'avortement..." .  Nous voilà avertis...  Edité le 30 mars 2021 “Le droit de la race supérieure” Le Parti National Radical recommande tout particulièrement la lecture de l’ouvrage ci - contre intitulé « Le droit  de la race supérieure » d’Isaac  Blümchen. Ce livre, bien qu’édité en 1914, reste toujours d’actualité et doit aider à la  compréhension de la funeste politique qu’ont mené, et mènent toujours, l’ensemble de nos  gouvernements successifs. A la lumière de ce qui est écrit dans ce livre, rien ne pourra  donc jamais permettre un véritable changement politique sans une lutte acharnée contre le  lobby juif sioniste. Quelques extraits du livre qui peut être lu entièrement en cliquant dans l’encadré de  la couverture  :    «Enfin, le peuple juif est maître de la France. Les gouvernements et les nations  reconnaissent le fait officiellement...» «Notre conquête est désormais un évènement accompli. J’ai expliqué que nous ne   voulions pas faire sortir de France les Français, comme l’ont dit témérairement  quelques–uns des nôtres, exaltés par la victoire. Nous ne supprimons que les Français  rebelles à notre domination, c’est-à-dire une poignée d’énergumènes. La masse docile et  laborieuse des indigènes nous est nécessaire, ainsi que les Ilotes étaient nécessaires aux  Spartiates en Laconie et que les Hindous sont nécessaires aux Anglais en Hindoustan...»   «Nous régnons sur la France en vertu du même droit qu’ont invoqué les Européens  pour anéantir les Peaux-Rouges et pour asservir les Cafres ou les Congolais : le droit de la  race supérieure sur une race inférieure. C’est une loi de la nature. La supériorité de la race juive et son droit à la  domination sont établis par le fait même de cette domination. Les vaincus s’inclinent devant l’évidence...»   «Sagement, nous nous étions emparés de l’Instruction publique à tous les degrés, avant de démasquer notre  dessein politique...» «Notez bien ce fait, qui résume la situation des deux races : dans aucune famille française vous ne trouverez de  domestiques juifs, de servantes juives. Toutes nos familles juives sont servies par des domestiques français : la race  supérieure, servie par la race inférieure...»   «Ainsi, trente-huit millions d’indigènes français ne lisent que des revues et des journaux rédigés par nos Juifs ou  par des hommes à nous...» «Déjà j’ai montré le Président de la République dans notre dépendance étroite, et les ministères occupés par des  Juifs ou par des indigènes mariés à des Juives...» (NDLR : Les dîners  annuels de nos Présidents de notre République  avec le CRIF - Conseil Représentatif des Institutions Juive de France - ne confirmeraient-ils pas cette déclaration ?  Notez que la lettre J, pour le mot juif, a été gommée de l’acronyme CRIF).  «Nos avocats juifs s’emparent des bons dossiers, accaparent la publicité fructueuse, intimident les magistrats non circoncis...» «Le parti socialiste est à nous, parce que nous entretenons ses journaux, ses organisations, ses tribuns. Le parti  radical et radical-socialiste est à nous ; ses membres sollicitent et reçoivent pour leurs élections les subsides des  banques Rothschild et Dreyfus...» «Pour seconder la Synagogue et le Comité de l’Alliance israélite, nous avons fondé dans Paris des Loges  maçonniques où nos frères délibèrent seuls, à l’abri des profanes. Toutes les Loges maçonniques sont peuplées de nos  Juifs...» «La conquête de la France a été facilitée par une suite de conjonctures heureuses ; Jéhovah combat si  ouvertement pour nous qu’il tourne à notre avantage même les résistances opposées à nos efforts...»   «Ce qui reste de l’aristocratie, nous l’avons acheté. Les bourgeois qui prétendent à quelque avenir dans la vie  publique sont réduits à devenir nos gendres ou nos estafiers.(NDLR : Manuel Valls n’a-t-il pas annoncé publiquement  qu’il était marié à une femme juive et qu’il était, dès lors, attaché indéfectiblement à Israël ?)  Les descendants des  anciennes grandes familles épousent aussi nos filles ou vivent à nos crochets...» «N’est-il pas meilleur pour eux de redorer leur blason en épousant une honnête Juive qu’en épousant une vieille  catin, comme ils ne manqueraient pas de le faire ? Le prince de Bidache, duc de Gramont, allié aux Ségur, Choiseul  Praslin, Montesquiou-Fézensac, Lesparre, Conegliano, etc, etc, a épousé une Rothschild. Le prince de Wagram et de  Neufchâtel (Berthier) a épousé une Rothschild...»   «En peu d’années, par d’heureuses banqueroutes, par des émissions de valeurs fantastiques, par des trafics qui  n’ont de désignation précise en aucune langue, nous faisons passer dans nos poches la fortune de dix, de cent, de mille  familles françaises. La République nous protège, la magistrature est à nous, les lois n’existent plus...»   «Quand je dis que la magistrature est à nous, je ne trahis aucun secret. Une bonne partie des magistrats du  parquet ou des juges et conseillers de Paris sont juifs. Les magistrats indigènes savent que leur avancement dépend de  leur zèle pour la cause juive...»  Précisons, par souci d’honnêteté, que ce livre a fait, comme on peut s’en douter, l’objet de nombreuses  controverses et contestations. L’identité même de l’auteur fut contestée par la communauté israélite qui a proclamé haut  et fort que cet ouvrage était une escroquerie pure et simple fabriquée de toutes pièces par... l’extrême droite !  Coronavirus : l'imposture démasquée !        Le BND (Bundes Narichten Dienst, le service de renseignement allemand) vient d'auditionner les patrons du  verrier Schott et perquisitionner le siège et l’usine de Mayence. Schott fabrique du verre pour les fours et plaques de  cuisson, des flacons pour l'industrie pharmaceutique, des tuiles de protection thermique pour les navettes spatiales...  mais surtout du verre en borosilicate ultra résistant aux très grandes et très basses températures, domaine dans lequel  il est le leader mondial.  Pourquoi cette perquisition ?   Parce que Pfizer et BioNtech ont commandé à l'entreprise Schott 2 fois 800 millions de flacons résistants à une  température de –100 degrés. Mais la raison en est surtout que cette commande a été passée le 2 novembre 2019, soit  bien avant que l'on entende parler du Covid !    Cela signifie donc que Pfizer et BioNTech savaient parfaitement ce qui se préparait !  Ils ne pouvaient d'autant l'ignorer que le professeur japonais Tasuku Honjo, prix Nobel de physiologie, déclarait en  mai 2020 : "Le virus Corona n'est pas naturel, s'il était naturel, il n'aurait pas affecté le monde entier comme ça. Parce  que, selon la nature, la température est différente selon les pays. S'il était naturel, il n'aurait affecté que les pays ayant  la même température que la Chine. Au lieu de cela, il se propage dans un pays comme la Suisse, de la même manière  qu'il se propage dans les zones désertiques. Alors que s'il était naturel, il se serait propagé dans des endroits froids,  mais serait mort dans des endroits chauds. J'ai fait 40 ans de recherche sur les animaux et les virus. Ce n'est pas  naturel. Il est fabriqué et le virus est complètement artificiel. Je travaille depuis 4 ans dans le laboratoire Wuhan de  Chine. Je connais bien tout le personnel de ce laboratoire. Je les ai tous appelés après l'accident de Corona. Mais tous  leurs téléphones sont muets depuis 3 mois.   Sur la base de toutes mes connaissances et recherches jusqu'à ce jour, je peux dire cela avec 100% de certitude  que Corona n'est pas naturel. Il n'est pas venu des chauves-souris. La Chine l'a fabriqué. Si ce que je dis aujourd'hui se  révèle faux maintenant ou même après ma mort, le gouvernement peut retirer mon prix Nobel. Mais la Chine ment et  cette vérité sera un jour révélée à tous".  Nous pourrions maintenant compléter ces accusations par :  la Chine a fabriqué ce virus avec la complicité de  laboratoires tels que Pfizer et BioNtech ! Comment, en effet, ces laboratoires auraient-ils pu, autrement, s'aventurer  dans une commande de 2 fois 800 millions de flacons pouvant résister à une température de –100 degrés celsius  –exigence requise pour la conservation des vaccins Pfizer/BioNTech–, s'ils n'avaient eu connaissance, avant le début de  la pandémie, de la fabrication d'un tel virus ?  Pourrons-nous supporter encore longtemps la tyrannie sanitaire, les scandaleuses désinformations et  manipulations en tout genre... ?  NB. Les révélations concernant cette affaire ont déclenché de nombreuses polémiques et, malgré les affirmations de Me  Carlos Brusa qui affirme détenir des preuves irréfutables de l'incontestabilité de cette divulgation, la médiasphère  conformiste crie aux fake news ! Pourtant, l'absence de réaction judiciaire des "mise-en-cause" ne plaide pas  positivement dans ce sens !  Edité le 20 février 2021 Coronavirus : une mystification sans précédent. Depuis le début du mois de décembre on ne cesse de nous alarmer par la communication de taux de positivité au  Covid 19 toujours très au-dessus du seuil arbitrairement fixé par nos autorités sanitaires. Les chiffres, peu rassurants,  restent cependant très largement soumis à interprétation. Ainsi, par exemple, sur une seule semaine, le nombre de  dépistages avait bondi de 13 %, ce qui, mécaniquement, pouvait expliquer l'augmentation de cas positifs...à plus  chercher, on trouve forcément davantage ! Mais que signifie réellement le nombre de nouveaux cas de contamination ?  Est-ce qu'un contaminé est un malade pour autant ?   Examinons donc, d'un peu plus près, les données statistiques INSEE communiquées le vendredi 15 janvier 2021 :   Année 2019 = 613.395 décès.  Année 2020 = 667.400 décès.   On dénombre donc officiellement 54.005 décès de plus en 2020 que le nombre de décès de l'année précédente.  Comment alors expliquer que le 17 janvier 2021, l'AFP annonce qu'il y a eu plus de 70.000 morts du Covid depuis  le début de l'épidémie en France ?  Si ce n'est pas une manipulation politique, ça y ressemble étrangement !  Comparons, par ailleurs, ce qui est comparable et référons-nous aux années 2014 (547.003 décès) et 2015  (581.770 décès). L'augmentation du nombre de décès est alors de 34.767. Ce qui, comparé à l'augmentation des  54.005 décès de l'année 2020 par rapport à l'année 2019, représente une différence de seulement (si l'on peut dire) de  19.238 décès... Et, si l'on tient compte de l'accroissement de la moyenne annuelle des décès dus à l'augmentation de la  démographie qui est de l'ordre de 3.000 morts, on obtient la probabilité mathématique de... 16.238 morts virtuellement  imputables au Covid. Sans compter qu'à ce chiffre il y aurait lieu de soustraire le nombre de décès dû à la comorbidité  de certains patients et aux nombreux ajournements de soins essentiels.  Où sont donc les 70.000 morts annoncés par les "autorités" sanitaires ?    Rappelons une autre réalité : Mars 2020 = 61.900 décès - Avril 2020 = 65.900 décès (pics de l'épidémie) et...  JANVIER 2017 = 66.990 décès en France métropolitaine.  70.000 morts imputés au Covid... de qui se moque-t-on ?  SUR LA VACCINATION Le spectre effrayant de la grippe espagnole oriente actuellement toute la prophylaxie anticovid vers le seul  traitement vaccinal ! Pourtant, cette pandémie exceptionnelle qui a disparu presque aussi vite qu'elle est apparue, n'a  été contrainte à aucun confinement et soumise à aucune vaccination. Bien sûr, on objectera qu'elle a fait de 20 à 50  millions de morts et que les mesures actuelles prises par les gouvernements visent précisément à éviter une telle  hécatombe. Mais c'est oublier un peu vite que la pandémie est apparue en mars 1918, c'est-à-dire durant la Première  Guerre mondiale, pour disparaître totalement vers le début de l'été 1919, alors que la population était dans un état  physique et sanitaire désastreux. On peut donc affirmer que ce type d'épidémie s'éradique de lui-même, sans qu'il soit  nécessaire de recourir à la vaccination.   Que penser alors du Conseil de l'Ordre des Médecins qui, s'érigeant en censeur, tente de réduire au silence les  médecins et professeurs qui apportent la preuve que le Covid n'est pas le fléau tant décrié par nos autorités et qu'il peut  être combattu très simplement par une approche thérapeutique peu onéreuse ?  Comment, dès lors, ne pas entrevoir la main invisible des multinationales du médicament qui, en oeuvrant pour  une vaccination universelle, spéculent sur une manne financière considérable ?  Quant aux déclarations péremptoires sur l'absence de risque inhérent à cette nouvelle vaccination de masse, on  pourrait se reporter raisonnablement à quelques constats antérieurs tout aussi péremptoires :  - vaccination contre l'hépatite B - 2800 signalements de scléroses en plaques et d'autres troubles neurologiques  suite à ce vaccin ; - le VIOXX, anti-inflammatoire prescrit pour les  douleurs liées aux maladies articulaires, a provoqué 160.000  crises cardiaques et attaques cérébrales et 40.000 décès rien qu'aux Etats-Unis. Malgré les faits, les autorités sanitaires  maintiennent le VIOXX sur le marché jusqu'à son retrait en 2004. Le VIOXX a rapporté à son laboratoire 12.5 milliards  de dollars ; - le Médiator, entre 1976 et 2010 le laboratoire Servier commercialise ce coupe-faim dont les effets secondaires,  pourtant connus par le laboratoire ont coûté la vie à des milliers de patients. L'Agence du médicament a fermé les yeux  et ce scandale l'a conduit à changer de nom. De l'AFSSAPS elle est devenue l'ANSM ;  - lors de l'épidémie de grippe H1N1, en 2009 , la France a dépensé plus de 100 millions d'euros pour acheter du  Tamiflu, un médicament inefficace et toxique qui avait été interdit au Japon après avoir été soupçonné de causer la mort  d'enfants et d'adolescents...  Peut-on encore, à la lumière de ces quelques exemples, faire une confiance aveugle à la science et aux  laboratoires pharmaceutiques ?   Cette crise sanitaire ne serait-elle pas, en réalité, une sournoise instrumentalisation à des fins politiques, comme  le laisse supposer cette phrase énoncée par Jacques Attali, Fondateur de la Banque européenne pour la reconstruction  et le développement, en 2009 :  "une petite pandémie permettra d'instaurer un gouvernement mondial" ?  Edité le 27 janvier 2021 Reconfinement : le remède pire que le mal ! Quelque 300 universitaires scientifiques et professionnels de la santé ont récemment signé une tribune pour  dénoncer l'absurdité du confinement général. A l'exception de quelques sites  comme “Alternative Santé” aucun média  ne s'en est fait l'écho. Et pour cause ! Ils dénoncent les manipulations des chiffres, par les médias, sur le nombre des morts quotidiens,  mais aussi l'instrumentalisation politique du Conseil Scientifique. Pour cela, ils s'appuient sur les données statistiques de  la très faible probabilité réelle de se retrouver hospitalisé (0,5 %) et plus encore, admis en réanimation (0.09 %). Ils  rappellent ensuite une autre réalité (comme indiqué dans notre article précédent)  que chaque année, en automne-hiver,  les chiffres d'hospitalisation et d'admission en réanimation augmentent et que la grippe saisonnière tue, d'après nos  mêmes médias, entre 10.000 et 20.000 personnes.  Tous les arguments développés dans cette tribune ne plaident pas en faveur d'un confinement général dont les  conséquences ne font que renforcer cette opinion. Outre que les libertés individuelles fondamentales et la démocratie  sont totalement bafouées par cet état d'urgence voté par nos députés godillots, les conséquences économiques et  humaines sont dramatiques. Comme le dit David Nabarro, responsable à l'OMS des questions concernant le Covid-19 :  "Le confinement a des conséquences que nous ne devons jamais minimiser, celles de rendre les gens pauvres,  beaucoup plus pauvres." Et nous rajouterons : de créer, pour un très grand nombre de nos concitoyens, un immense  désarroi existentiel, pour qui les conditions pénitentiaires sembleraient presque plus supportables que ce confinement  qui nous prive, depuis des mois maintenant, de toute vie sociale.  L'ONU va également dans le même sens. En mars 2020, des rapporteurs spéciaux de cet organisme avaient  demandé aux États d’éviter d’outrepasser les mesures sécuritaires dans leur réponse à l’épidémie. De plus, les données  de l’OMS montrent qu’un confinement général ne réduit pas les contaminations. La solution, écartée d’emblée dans le  discours du Président Macron, passe par l’isolement des personnes sensibles et des cas positifs, et par le  développement d’une immunité collective, seule capable de venir à bout des différentes souches de virus qui circulent.  C’est la position soutenue par plus de 10.500 scientifiques et plus de 29.000 médecins qui ont signé un texte appelé  "Déclaration de Great Barrington", dans laquelle ils déclarent être « inquiets des impacts physiques et mentaux causés  par les politiques actuelles contre le Covid-19… » Cette déclaration, qui constitue un événement, est passée, elle aussi,  totalement inaperçue dans les médias français.  Le Covid-19 ne serait-il pas, en définitive, comme certains le prétendent, qu'un prétexte à cacher les mauvaises  intentions politiques et la débâcle financière. Le tout orchestré et programmé à Davos pour installer la gouvernance  mondiale, voulue par l'oligarchie mondialiste, sans qu'elle n'ait plus jamais à tenir compte des intérêts des peuples ainsi  tenus en esclavage ?  Le confinement, et son corollaire naturel qu'est le port obligatoire du masque deviennent ainsi l'arme de la  soumission totale ! Et ne comptons pas sur un sursaut salvateur de nos médias nationaux qui, tels des chiens repus couchés devant  leurs maîtres, déclarent péremptoirement que 68 % des Français sont favorables au reconfinement...   Pourcentage qui pourrait, encore aujourd'hui, faire sourire Winston Churchill qui, en politicien éclairé, déclarait : Je  ne crois jamais une statistique, à moins de l'avoir moi-même falsifiée... Edité le 6 novembre 2020 COMMANDEZ LE DERNIER TRACT INTITULE : Au recto : Répression routière : ça suffit ! Au verso : Faisons payer la crise aux véritables responsables. Prix de vente (coûtant) : 500 tracts = 14 €. Réglement à : PNR -BP 11 - 03360 Ainay-le-Château. Cliquez sur l’un ou l’autre tract pour voir son contenu. Le PNR informe qu’un ouvrage livresque intitulé “Parcours politique d’un militant nationaliste”, qui retrace  dans le détail le véritable parcours du combattant subi par le Président du Parti national radical, est en cours de rédaction. Ce livre se veut être, avant tout, un document de témoignage qui met en lumière le lien de vassalité  absolu des juges envers le pouvoir politique. Sa mise en vente sera annoncée ultérieurement. Les autocollants du Parti National  Radical sont en vente au prix de :  - 12,50 € les 150 autocollants ;  - 23 € les 300 autocollants ;  - 31 € les 500 autocollants.    Adresser la commande et le réglement  à : PNR - 22 chemin de la Croix -  Grand-Coeur - 73260 Aigueblanche  ARCHIVES - Fermeture du site du Parti National Radical : le couperet vient de tomber ! la liberté d’expression aussi ! - Petite anthologie du procès LICRA / PNR. - Halte à la dictature sanitaire. - Confinement : Emmanuel Macron persiste à plonger notre pays dans le chaos. - Coronavirus : le gouvernement nous fait lamentablement payer son incurie ! - La génèse de la véritable ascension de Macron. - Macron : simple imposteur ou véritable escroc ? -Emmanuel Macron : le candidat de la banque Rothschild ! - Le Pape François s’égare ! - Marine Le Pen a-t-elle volontairement sabordé son élection ? - Qui gouverne la France ? - Emmanuel Macron vient enfin de parler ! - Holocauste : les temps sont mûrs pour les Juifs de présenter leurs excuses. - Législative 2017 - consigne de vote. - Communiqué - Elections européennes 2019 - Italie : la leçon d’un scrutin. - Monoprix boycotte l’hebdomadaire “Rivarol”, boycottons Monoprix ! - Mariage Homosexuel : qu’attend Marine Le Pen ? - Syrie : non à la guerre américano sioniste. - L’imposture Mandéla. - L’affaire Dieudonné révèle la véritable nature despotique de Manuel Valls ! - Baisse de la vitesse maximale autorisée : non à l’inflation sécuritaire. - Le tract “Non aux mosquées, non aux synagogues, non à la viande hallal, non à la viande casher !” - Le tract “Faisons payer la crise aux véritables responsables” - Le tract “Attentat à la liberté d’expression”. - Le tract “Répression routière : ça suffit” - Encore une inquiétante atteinte à la liberté d’expression. - La grande Mosquée de Paris vole au secours de Macron. - La Licra (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme) vient d’inventer un nouveau racisme. - Abaissement de la vitesse à 80  km/h : devrions-nous imiter les  “zaniste”? - Le PNR et le gravité de la  situation du moment.  - Contrôle technique renforcé :  encore un mauvais coup contre les  moins fortunés. 71376 visiteurs Statistiques mensuelles Le PNR recommande la lecture régulière et indispensable de l’excellent hebdomadaire Rivarol - En vente chaque jeudi chez votre marchand de journaux. La vidéo qui interpelle ! (cliquez) Au vu du test réalisé dans cette vidéo, il apparaît clairement que la spontanéité déconcertante de l’embrasement généralisé de la toiture de Notre Dame de Paris ne peut être le fait d’une “simple négligence”. La piste criminelle reste donc la plus vraisemblable !